Parcs et espaces verts

Les objectifs de la création et de la rénovation des parcs et espaces verts

Depuis 2008, la Mairie du 20e et les services d’exploitation des jardins poursuivent plusieurs objectifs :

Rénover et développer les aires de jeux pour enfants afin de rester un arrondissement attractif pour les jeunes familles ;

Développer la brumisation dans tous les jardins afin de lutter contre les périodes caniculaires ;

Développer les agrès sportifs et garantir un accès au sport de musculation gratuit ;

Développer les animations gratuites dans les jardins grâce notamment au dispositif Kiosque en Fête ;

• Continuer à créer de nouveaux espaces verts  ;

Investir dans le patrimoine actuel des squares et jardins.

Quelques aires de jeux pour enfants rénovées

En 2018

• Square des Amandiers

• Square Emmanuel Fleury

• Square Léon Frapié

• Square du docteur Variot

• Square Notre Dame de la Croix

...


En 2017

• Square du docteur Grancher

• Square Jacques Grynberg

• Square Sarah Bernhardt

• Square Cristino Garcia

...

À ces travaux s’ajoutent des travaux annuels de mise en accessibilité des jardins.

Les grands projets des parcs et espaces verts du 20e

• Le jardin Télégraphe (1800 m²)

• Le square Vitaly Statzynsky (place Mélina Mercouri) - 2015

• Le square Léon Zyguel (rue Pixérécourt, 1200m²) - 2017

• Le square Kemmler (rue de l’Ermitage, 830 m²) - 2018

• Le square Saint Fargeau (rue Saint Fargeau, 1630 m²) 2019

• Le square Séverine

Second plus grand square de l’arrondissement après le parc de Belleville, le square Séverine situé Porte de Bagnolet terminera sa mue engagée depuis 2015, en 2019 avec la rénovation de l’escalier principal.

o 2015 : rénovation de l’aire de jeux

o 2016 : remise en eaux des bassins

o 2017 : Traitement des allées et de l’éclairage et installations d’agrès et d’une fontaine à eau pétillante

o 2018 : Traitement de la partie sud du square (dé densification des arbres et création de pelouses)

o 2019 : traitement de l’entrée et inauguration

• Le square de la Salamandre

Ce square en plein cœur du Grand Projet de Renouvellement Urbain (GPRU) Saint Blaise 2, sera transformé à partir de 2019. Cette transformation a pour but d'accompagner un programme du Plan Climat ainsi qu'un projet de mise à distance des rez-de-chaussée des habitations du square. L’ensemble de l’îlot, y compris les voies y conduisant, seront transformées en un vaste jardin, qui permettra un gain végétal de plus de 40%.

• Le square Sarah Bernhardt

Le square Sarah Bernhardt est le seul grand square du Sud du 20e arrondissement. Très populaire, il est largement apprécié des familles qui y trouvent une offre adaptée aux enfants (jeux, spectacles…). Sa grande pelouse ensoleillée est parfaite pour profiter du soleil et pique niquer. Tout comme pour les grands squares, les travaux ont été échelonnés pour permettre entre autre un accès permanent au square.

o 2017 : rénovation de l’aire de jeux

o 2018 : travaux de mise en accessibilité

o 2019 : traitement des allées

La reconquête de la Petite Ceinture est un engagement de mandature de la Maire de Paris. Tous les arrondissements par lesquelles elle passe sont progressivement concernés par des travaux de réaménagement. La réalisation de ce projet est possible grâce à la mobilisation des habitants dans le cadre du Budget participatif.

Depuis le 5 novembre 2018, le tronçon de la rue de la Mare est ouvert au public !

Plusieurs réunions publiques ont été organisées pour aboutir à l’aménagement tel qu’il est aujourd’hui :

• 16 septembre 2016

• 29 mai 2017

• 11 juin 2018

Les collectifs de professionnels « À Quai » puis « Ceinturama » ont eu pour mission, pendant plus de 2 ans, de mobiliser le public et permettre la réalisation participative de certains éléments que vous retrouvez aujourd’hui sur la petite ceinture.

Concernant la passerelle elle est fermée depuis avril 2017 suite au constat de la dangerosité sur laquelle reposaient les marches.

Grâce à l’édition 2018 du budget participatif, elle sera rénovée en 2019.


Les jardins partagés

Vous souhaitez en savoir plus sur les jardins partagés dans le 20e arrondissement :

Consultez le lien suivant sur Paris.fr.

Participez chaque année en mars à notre événement dédié à la nature en ville
Préparons le Printemps et venez rencontrer tous les jardins partagés.

Randonnez avec nous à la découverte du 20e végétal chaque année en juin (inscription lors de Préparons le Printemps).

Participez à l’événement annuel parisien la Fête des Jardins en septembre.

• Envie de proposer un projet de jardin partagé ? Envoyez un mail à l'adresse suivante : pdl20@paris.fr.



Agriculture en ville

La Ville de Paris et la Mairie du 20e souhaitent tout particulièrement explorer la question de la production agricole en Ville.

C’est d’ailleurs un des arrondissements précurseur en la matière avec le travail mené en collaboration avec les établissements scolaires et les élèves.

Ainsi, le partenariat avec l’association Veni Verdi a permis de transformer des établissements du secondaire en établissements agricoles :

• Le collège Pierre Mendès-France

• Le collège Henri Matisse

• Le collège Jean-Baptiste Clément

• Le collège Flora Tristan

Puis à partir de 2016 a été lancé le dispositif Parisculteurs.

Ainsi à chacun des appels à projet Parisculteurs, le 20e propose des équipements aux porteurs de projets.

Le réservoir de Belleville – Masami et les fleurs

Le réservoir de Charonne – Le paysan urbain

Le conservatoire de musique – Veni Verdi

Un ensemble d’immeuble Paris Habitat du Groupe Lemaître Métra – veni Verdi

• Hôtel d’activités Marquet

• Collège Robert Doisneau


Le Père Lachaise

Le cimetière du Père Lachaise est le plus grand espace vert de la capitale avec ses 44 hectares. Son patrimoine naturel est très riche avec une faune et une flore multiple.

Ombragé de 5 300 arbres, essentiellement des érables, des frênes, des thuyas et des marronniers auxquels s'ajoutent quelques platanes, robiniers, hêtres, tilleuls, acacias, sophoras, noyers... il compte enfin cinq arbres remarquables, repérables à leur plaque signalétique.

Dans la 33e division se dresse un frêne commun datant de 1849, haut de 20 mètres et de 3,50 m de circonférence; dans la 75e division, un eucommia ulmoides provenant de Chine, planté en 1959 ; dans la 77e, un plaqueminier du Levant et un chicot du Canada plantés respectivement en 1913 et 1923 ; enfin, dans la même division, le doyen, un érable de Montpellier de plus de 150 ans, haut de 13 m et de 1,90 m de circonférence.

Le cimetière du Père Lachaise abrite de nombreuses espèces animales : lézards, renards, abeilles… et de nombreux oiseaux. Par exemple, on y rencontre le gobe-mouche gris, appelé ainsi car dès qu'il a repéré un insecte, il se précipite sur sa proie et regagne son affût, ou encore le rouge-queue à front blanc qui élit domicile dans le feuillage des arbres du cimetière, en été.

Paradis des oiseaux mais aussi des lézards, le Père Lachaise abrite une colonie d'abeilles qui s'est installée dans la tête en bronze de Casimir Perier, dont le monument se dresse sur le rond-point du même nom.

Depuis le 1er avril 1986, le Père Lachaise dispose d'un jardin du souvenir, le seul à Paris. C'est une pelouse bordée d'arbustes, qui s'étire le long du mur situé du côté de la rue des Rondeaux (77e div.). Là sont répandues, à la demande des familles, les cendres des morts incinérés qui n'ont pas été déposée au Columbarium ni conservées par leurs proches.


Le parc de Belleville

Créé en 1988, ce parc s'étend sur 45 000 m². Situé sur la colline de Belleville, il offre une magnifique vue panoramique sur Paris.

Le parc de Belleville abrite une aire de jeu nouvelle génération pour les enfants ainsi qu'une fontaine en cascade. Du théâtre en plein air ainsi que des visites guidées sont régulièrement proposés.

Riche de son histoire, le parc abrite également un plan de vignes de 250m² avec près de 140 pieds qui produisent chacun 2 à 3 kilos de raisin. La vigne de Belleville témoigne d'un long passé viticole.

Un peu d'histoire

La colline de Belleville a connu des destins bien différents selon les siècles. Au Moyen Age, de nombreuses communautés religieuses acquirent des domaines sur la colline. Elles défrichèrent, plantèrent des vignes et captèrent les sources, nombreuses, qui servirent à irriguer le gosier des Parisiens. Du 14e au 18e siècle, tavernes et guinguettes s'y disputèrent la place. "Au Tambour Royal", le célèbre Ramponeau servait un vin issu des vignes de Belleville appelé la "Piquette". Contrairement aux idées reçues, il ne s'agissait pas d'un mauvais vin, mais tout simplement d'un vin jeune, légèrement effervescent, d'où ce nom, dont le sens a changé au fil des années. Au 18e siècle, les terrains étaient essentiellement agricoles et le paysage était dominé par les ailes tournoyantes d'un moulin à vent.

L'ouverture de carrières de gypse avait attiré une nouvelle population constituée d'ouvriers, bien souvent des Limougeaux. Ils travaillaient pour les grands travaux d'Haussmann l'hiver, et repartaient l'été pour moissonner leurs terres. Le quartier était insalubre, ce qui ne s'arrangea pas à la fermeture des carrières.

Au 19e, les maisons, qui étaient à l'époque situées de part et d'autre de deux des escaliers du parc actuel, donnaient à la colline des airs de Montmartre. Elles appartenaient à un certain Julien Lacroix, l'un des plus importants propriétaires de la colline de Belleville. Il a laissé son nom à une rue qui longe le parc. Une grande fête était organisée chaque année sur la colline, à l'occasion de Mardi-Gras. Le dernier jour du carnaval, le tout Paris venait en masse assister à la "descente de la Courtille", du nom des gargotes qui longeaient la rue de Belleville. "Le coq Hardi" ou "La Carotte Filandreuse" étaient le théâtre de beuveries légendaires. On croisait des personnages aux costumes extravagants et aux attitudes outrageuses, car les déguisements permettaient toutes les transgressions.

A la fin du 20e siècle, les petites maisons, les cours, les "villas" et les passages disparurent, cédant la place à des habitations plus modernes et au parc de Belleville.

Quelques pieds de vigne de pinot meunier (Champagne) et de chardonnay (Bourgogne), rappellent le passé festif de la colline, tout en haut du parc. Et si l'été venu, la chaleur devient insupportable, vous pourrez vous rafraîchir auprès d'une des plus grandes fontaines en cascade de Paris (100 mètres de long), qui dévale le flanc de la colline, ou prendre quelques couleurs sur la pelouse de 1 000m² accessible au public.

Se promener

C'est une des plus belles réalisations de la Ville de Paris de ces 20 dernières années, dans un quartier qui manquait particulièrement d'espaces verts. L'architecte François Debulois et le paysagiste Paul Brichet en sont les auteurs. Montez jusqu'à la terrasse, à près de 30 mètres de hauteur, pour admirer la magnifique vue panoramique sur Paris. De Saint-Ambroise à l'Est, à la Trinité à l'Ouest, on peut découvrir tous les monuments du centre de la capitale.

Vous flânez à l'ombre de ses 1 200 arbres et arbustes (sophoras, tilleuls, catalpas…) et sillonnez entre les massifs de plantes annuelles et vivaces, des grimpantes et des très beaux rosiers.

Les dégradés de couleurs des décorations florales sont savamment orchestrés par les jardiniers qui rivalisent de talent chaque année. Ils préparent les massifs deux ans à l'avance, en étroite collaboration avec le centre horticole de Rungis. Leurs compositions ont été primées de nombreuses fois au concours des décorations florales estivales, qui a lieu chaque année, au mois de septembre.

Découvrir

Une ribambelle d'oiseaux virevolte dans le ciel du parc, comme la mésange à longue queue. Elle ne rechigne pas à la besogne, passant parfois 2 semaines à constituer son nid, après des milliers d'allers et venues. En cours de nidification, les femelles se remarquent à la déformation de leur queue dû à les séjours dans le nid. La fauvette à tête noire, elle, se distingue surtout par son chant. Avec le merle et la grive musicienne, elle est sans conteste l'une des virtuoses de l'avifaune parisienne.

Les enfants qui se précipitent tous les après-midi dans le large espace dévolu aux jeux de ballons, ou dans l'aire de jeux pour les plus-petits au pied de la fontaine, ne prêteront peut-être pas attention au spectacle que nous offre ici la nature. Mais peut-être réussirez-vous à les extraire de leurs jeux en leur parlant de la Maison de l'Air

Le square Séverine

Créé en 1933, ce square s'étend sur 23 527 m² et se déploie en une succession de terrasses verdoyantes. Il dispose de plusieurs espaces de loisirs et de jeux, pour petits et grands tels qu'une aire de jeux pour les enfants, un bac à sable, des tables de ping-pong, une aire de glisse et un auditorium.

Présentation du square

Surplombant les grands axes de circulation de la Porte de Bagnolet, sa situation en hauteur et ses pelouses pentues, ses terrasses verdoyantes, donnent une impression d'espace qui invite à la détente.

De style néo-classique, le jardin s'ouvre sur un rideau de saules blancs qui entoure des essences variées d'arbres majestueux : orme pleureur, arbre de Judée, ginkgo, cédrela, hêtre pourpre, micocoulier de Provence, tulipier de Virginie, noyer d'Amérique, ptérocarya du Caucase, févier d'Amérique. Elles côtoient des décorations florales inventives.

Le cèdrela porte son nom en raison de sa ressemblance avec le cèdre. Ce spécimen au tronc élancé ne vit pas plus de 80 ans. Son bois dur est utilisé en ébénisterie et en menuiserie, tandis qu'en Chine on déguste ses jeunes pousses considérées comme un légume.

Les autres squares et jardins

Les parcs et jardins

Jardin Casque d’Or

Accès : rue Michel de Bourges, impasse de la loi, passage des Haies, place Marc Bloch

• Jardin Noël Ballay

Accès : rue Noël Ballay

• Jardin naturel

Accès : 12 ter rue Lesseps, 120 rue de la Réunion

• Jardin de l’Hôpital Debrousse

Accès : angle rue de Bagnolet, rue des Balkans

• Jardin Benoit Frachon

Accès : avenue Benoit Frachon

Horaire : 24h/24h

• Jardin Carré de Baudouin

Accès : 119, rue de Ménilmontant

• Jardin de l’Enclos des Oiseaux

Accès : passage Stendhal

• Jardin Serpolet

Accès : 134 boulevard Davout

Horaires : en semaine de 9h30 à 20h30, le week-end de 9h00 à 20h30

• Jardin Fréquel

Livré en juin 2014

• Jardin de la Dalle Fougères

Accès : rue Noisy le Sec

Les squares

• Square Edouard Vaillant

Accès : av. Gambetta, rues Belgrand, de la Chine, du Japon

• Square Samuel de Champlain

Accès : face au 9 avenue Gambetta

• Square du Docteur Variot

Accès : angle de l’avenue Gambetta, boulevard Mortier

• Square des Ormeaux

Accès : rues des Ormeaux, des Grands Champs

• Square Henri Karcher

Accès : 165 à 171 rue des Pyrénées

• Square Séverine

Accès : av. de la Porte de Bagnolet, boulevard Mortier

Horaire : En semaine de 8h00 à 21h30

Le week end de 9h00 à 21h30

• Square Notre-Dame de la Croix

Accès : 1 à 5 rue de la Mare, d’Eupatoria, place de Ménilmontant

• Square Sarah Bernhardt

Accès : rue de Lagny, de Buzenval, Mounet Sully, allée Marie Laurent

• Square Réjane

Accès : rues Lucien et Sacha Guitry, Félix Huguenet,

50 rue de Lagny, 49 Cours de Vincennes

• Square des Saints-Simoniens

Accès : 147 à 151 rue de Ménilmontant,

18 passage des Saints-Simoniens

• Square Alexandre Luquet

Accès : rues Piat, Botha, du Transvaal

• Square de la Paix

anciennement Jardin du Commandant l’Herminier

Accès : angles des rues du Commandant l’Herminier, de Lagny

Horaire : Actuellement fermé

• Square Jacques Grynberg

Accès : angle rue des Amandiers, rue Fernand Léger

• Square place de la Réunion

Accès : Place de la Réunion

• Square Emmanuel Fleury

Accès : rue Le Vau, face à la Porte de Ménilmontant

• Square des Grès

Accès : 57 rue Vitruve ZA C Saint-Blaise

• Square des Mûriers

Accès : 15 rue des Mûriers, rue des Pruniers

• Square Antoine Blondin

Accès : 126 rue de Bagnolet, rue des Balkans, place Pierre Vaudrey, rue Victor Segalen

• Square de la Salamandre

Accès : rue Saint-Blaise

• Square Pierre Seghers

Accès : 22 à 26 rue Hélène Jakubowicz, 140 rue de Ménilmontant, cité Bonnier

• Square du Docteur Grancher (Cloche-Bidassoa)

Accès : rues Orfila, Sorbier, Westerman, de la Cloche

• Square Sorbier

Accès : angle des rues Sorbier, de la Bidassoa

• Square René Charles

Accès : 46 à 48 rue Pixérécourt, 1 à 5 rue des Pavillons

• Square Léon Frapié

Accès : entre rues Frapié et Noisy-le-sec

• Square du Télégraphe

Accès : rue de Belleville ou rue du Télégraphe

• Square Paganini

Accès : rue Paganini

• Square des Amandiers

Accès : rue des Amandiers ou rue Duris.

• Square Elisa Borey

Accès : rue Elisa Borey

• Square Cristino Garcia

Accès : rue Cristino Garcia

• Square Delaporte

Accès : rue Louis Delaporte

• Square de la Gare de Charonne

Accès : 55 Boulevard de Charonne ou rue du Volga

• Square Pali Kao

Accès : rue Pali kao

• Square Couronnes

Accès : placette Botha

Dernière mise à jour le jeudi 17 janvier 2019

Restez connecté

Lettre d'information

* obligatoire
Civilité  *

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris

Restez connecté